Vermifuger avec de l’ail?

Si on ne détient aucune réponse avec certitude, on essaie comme tout le monde de trouver les renseignements là où ils nous semblent les plus sérieux. Et ce n'est pas chose facile!

Aussi, nous n'affirmons rien, nous ne faisons que citer des sources, à chacun de faire le tri et sa propre opinion, au gré des éléments les plus cohérents, et ensuite de sa propre expérience, qui reste la preuve personnelle la plus crédible.

Par exemple, nous avons été intéressés par les publications de SOS Gallinacées, et avons trouvé cette expérience:

http://www.sosgali.org/vermifuge.htm

A première vue, cela peut sembler intéressant, avec une pseudo démarche scientifique... mais à y regarder de plus près, faire une expérience avec des asticots pour prouver l'inefficacité de l'ail sur des vers intestinaux (rien à voir)... Il n'y a pas un problème??

Alors toujours en quête d'éléments, voici un article publié par un groupe de professionnels d'un cabinet vétérinaire, et que j'ai vu passer sur un groupe FB, je me permet donc de les citer:

"Suite à une question posée, quelques informations sur l'ail dans le cadre de la vermifugation!
Il y a beaucoup beaucoup beaucoup de choses écrites depuis la nuit des temps sur l'activité de l'ail. rien qu'en matière scientifique, il y a plus d'une centaine de publications produites par an toutes espèces confondues (homme - mammifère - de temps à autre oiseaux).
Concernant STRICTEMENT la vermifugation:
Il n'y a, a l'heure actuelle, aucune, je dis bien aucune, ligne explicative réelle sur le mode de fonctionnement de l'ail dans le cadre d'une activité vermifuge, que ce soit dans des livres de phytothérapie ou dans un cadre littéraire. et si il y avait une activité vermifuge, à en croire les forums, ce serait probablement du à "une irritation et une hyper-motilité intestinale qui évacuerait les vers" (sic)
plusieurs études scientifiques ont été utilisées pour tenter de vermifuger des poulets à l'aide d'ail. elles ont toutes démontré une absence d'activité. Donc, à l'heure qu'il est : L'AIL N'EST PAS VERMIFUGE CHEZ LES OISEAUX!
Par contre l'ail a d'autre vertus, il est prouvé qu'il a une activité antimicrobienne ainsi qu'une activité anti parasitaire mais sur parasite FLAGELLE (trichomonose, histomonose). Peut être y aurait il confusion parmi les éleveurs entre les vers et les autres parasites.
L'ail a aussi des vertu immuno-stimulatrices prouvées chez les oiseaux.
Concernant la toxicité des Lilliacées : elle est AVEREE soit en chronique, soit en aigu par diverses case report. par des syndromes d'anémie hémolytique.
on sait par cas clinique qu'une dose toxique de 1g tue en aigu un conure de 130 g. mais il est fort probable que la dose létale est inférieur.
On sait également que de faibles doses (pas plus de précision) d'oignon, d'ail ou d'autres lilliacées données en continu provoque une intoxication chronique menant au décès d'un ou plusieurs individus".
Cabinet Vétérinaire aviaire Wauty.

Notre propre vétérinaire a à peu près le même discours. Personnellement, nous ne prenons donc pas le risque de jouer aux apprentis sorciers et sommes donc extrêmement prudents avec les "recettes de grand-mères", qui sont sûrement très efficaces dans certains cas, certains organismes, dans certaines posologies... mais trop d'incertitudes.

Nous utilisons essentiellement des huiles essentielles, et dans une démarche préventive. Il s'agit d'une synergie de différentes huiles essentielles dont la composition et le dosage sont très précisément élaborés en laboratoire, et a fait l'objet pour le coup de véritables tests scientifiques.

Pour avoir toutes les infos, voici le site internet:

https://produitnaturel.jimdo.com/

Lorsque vous achetez des volailles chez vous, nous les vaporisons systématiquement avec de l'APTOL par exemple, qui va avoir une action désinfectante et déstressante, afin d'optimiser les conditions du déménagement.

Pour avoir testé sur différents usages ces produits, nous sommes personnellement convaincus de leur efficacité. Plus particulièrement, utilisés en préventif, en suivant le protocole précis de Christophe Meo, nous pouvons dire qu'il y a réellement eu un AVANT/ APRES quand aux problèmes sanitaires rencontrés.

Laisser un commentaire