Les œufs fécondés, achat, vente, ou comment se créer des soucis!

ACHETER  DES ŒUFS POUR FAIRE NAÎTRE

Tout d'abord, dès que l’œuf fait l'objet d'une transaction financière en vue d'obtenir un poussin, on ne parle plus d'"oeuf fécondé", mais d’"œuf à couver"! La raison est simple, PERSONNE ne peut savoir si l’œuf est bien fécondé. Il peut même être fécondé, être mis en couveuse, et le jour venu, au mirage... rien. Le germe est hyper sensible, et il peut être présent, mais ne jamais se développer.

Acheter des œufs fécondés, c’est jouer à la loterie. On a tout à gagner, ou tout à perdre.

Du moment que le vendeur a bien réuni toutes les conditions d’hygiène, stockage, cohérence des parquets… et a envoyé le colis dans les temps et conformément à l’emballage annoncé… vous ne pourrez rien lui reprocher, ou exiger comme dédommagement. Cela est une réalité juridique. Acheter des œufs à couver, c'est comme quand on achète un ticket de loterie: l’éleveur n’a aucun moyen de vérifier la fécondité des œufs, et même chez lui d’ailleurs il pourra avoir des couvées complètement ratées.

Les paramètres qui entrent en compte pour la réussite sont tellement multi-factoriels et indépendants du travail de l’éleveur, que vous ne pourrez qu’espérer que ces derniers soient le + favorables possibles. D'ailleurs, le transit de marchandise périssable est une activité dont La Poste se décharge entièrement, ce qui explique aussi que personne ne pourra rien si le colis voyage un peu trop, ou se retrouve excessivement secoué.

Mais alors quelles garanties vous pouvez avoir?

AUCUNE! Choisissez déjà un élevage sérieux qui respecte toutes les conditions d'élevage, d'hygiène et de stockage, et dans la mesure du possible, allez chercher vos œufs, cela limitera déjà le facteur transport.

D'ailleurs, un éleveur qui accepte de vous vendre des œufs, n'a à son tour aucun moyen de savoir comment les œufs ont voyagé, comment ils ont été ensuite stockés, puis couvés. Il n'y a pas de raison que la faute d'un échec vienne d'avantage d'un coq ponctuellement stressé, d'une mauvaise manip de l'éleveur, de vibrations excessives pendant le transport (quelquefois les simples vibrations d'une voiture peuvent désactiver le germe), d'une couveuse mal réglée... ou autre multitude de raisons non maîtrisables. Sachez, et c'est bien humain, que l'éleveur sera persuadé d'avoir tout bien fait comme il faut, mais l'acheteur aussi! Pas la peine de rentrer dans des débats à n'en plus finir du style "j'ai déjà acheté/vendu, tout s'est toujours bien passé", ou encore "j'ai mis d'autres œufs en couveuse en même temps, et ça a marché"... ça ne sert à rien! Tout le monde est persuadé d'avoir raison. Dans de mêmes conditions, certaines races vont donner de très bon résultats, tandis que d'autres auraient mieux éclot dans des conditions différentes...En attendant la vérité, personne ne la détient. Ce que dira l'un ou l'autre des parties est INVÉRIFIABLE. Et remettre en cause la parole de l'autre, il n'y a rien de pire pour rentrer dans des conflits insolubles. Alors si vous n'avez pas conscience qu'il y a un risque d'échec, et que vous n'êtes pas prêt à l'assumer, alors surtout, N'ACHETEZ PAS D'ŒUFS A COUVER!

En clair, si vous achetez quand même des œufs à un éleveur, qu'il y a peu voire pas d'éclosion... il ne sert à rien de se plaindre auprès de l'éleveur. Il n'y peut rien, et n'a pas tous les éléments pour analyser ce qui a pu ne pas fonctionner. Les seules stats importantes sur lesquelles il se basera, c'est son taux de réussite chez lui. S'il n'est pas satisfaisant chez lui , dites-vous qu'il ne vous aurait certainement pas vendu les œufs: je ne connais aucun éleveur un peu passionné et consciencieux qui s'amuse à vendre des œufs qu'il sait clairs. Personne n'a envie pour gagner quelques euros, de perdre de la crédibilité, de l'énergie et du temps à gérer des acheteurs mécontents qui reviennent se plaindre!

Rassurez-vous, la majorité des meilleurs élevages ont commencé en faisant venir une grande quantité d’œufs issus de belles lignées: sur la quantité, même si seulement quelques poussins naissent, il n’en faut pas + pour commencer à voir grandir le poulailler de ses rêves! C’est d’ailleurs souvent la seule manière pas trop onéreuses, car les éleveurs de belles races sont rares, souvent loin, les animaux rarement en vente etc… Et il ne faut pas oublier que faire de la sélection, c’est accepter l’échec, les pertes, le fait de rejouer souvent, sans certitudes.

Tout éleveur sélectionneur passe par là… C’est ce qui rend l’aventure si difficile, mais aussi si intéressante!

Personnellement, comme beaucoup d'éleveurs, nous avons failli arrêter de vendre des œufs à couver. Entre les personnes déçues de leurs échecs, qui ne souhaitent pas prendre en compte nos conseils et réaliser les lacunes de leur couveuse ou de leurs réglages qui ne sont pas assez pointus pour certaines races, et les personnes déçues parce que nous n'avons pas les moyens de recevoir toutes les demandes en retrait à la ferme... la passion de notre travail ne réside en aucun cas à produire des déceptions. Or les demandes qui nous arrivent génèrent toujours des déceptions. Déception de ne pas être prioritaire pour réserver, déception de ne pas avoir le nombre d’œufs souhaité, déception que l'ont n'ait pas la possibilité de recevoir tout le monde, déception de devoir attendre... Afin d'arrêter de décevoir, nous avons décidé l'année dernière de ne plus vendre nos œufs à couver.

VENDRE SES ŒUFS A COUVER

Il existe différents moyens de vendre ses œufs. Pour ceux qui débutent avec Leboncoin, il y a plusieurs écueils. Il faut maintenant être déclaré, et il faut payer pour ce genre d'annonce, surtout si vous souhaitez qu'elle ne soit pas envoyée au fin fond des dernières pages au bout de quelques jours.

Vous aurez à gérer les curieux, les personnes malintentionnées, les personnes très chronophages qui vont vous prendre 1 h pour finalement vous dire qu'ils vous rappelleront, parce que là, ils ne sont pas prêts. Ceux qui vous demandent de leur garder des œufs, mais dans 3 semaines et demi, parce qu'ils vont en mettre d'autres en même temps, et qu'ils veulent que cela concorde. Ceux qui vous envoient le règlement... que vous ne recevez jamais... donc vos œufs perdus...Bref, tout cela pour quelques euros, et des risques, du temps, et de la fatigue!

Il existe maintenant une plateforme pensée sur-mesure pour les particuliers et petits éleveurs: www.coco-eco.fr

Plus rien à gérer à part ses stocks et ses envois! Tout est automatique. Les personnes intéressées peuvent s'inscrire en alerte quand ce n'est pas disponible, et acheter en 3 clics quand ça l'est. On reçoit ses sous sur son compte, et à part répondre de temps en temps aux questions en message privé, si notre boutique et nos fiches sont claires, on ne perd plus de temps à gérer les appels et commandes.

On ne gère pas non plus de SAV, puisque les acheteurs peuvent laisser des commentaires sur votre boutique.

Les envois se font en Ovopack, une boîte génialissime, si vous ne connaissez pas, découvrez-la ici!

Pratique, clair, rapide, sécurisé!

En conclusion, si vous êtes acheteur, ne vous lancez pas dans l'aventure si vous n'avez pas compris que vous prenez des risques de tout perdre, et ce sans recours.

Si vous êtes vendeurs, soyez clairs et transparents avec vos acheteurs avant même la vente: expliquez leur bien qu'ils doivent être conscients des risques qu'ils prennent. Détaillez les précautions que vous prenez, les conditions d'élevage, de stockage, de retournement, d'envoi etc... et dites clairement que le reste... ne vous concernera pas. Vous avez une obligation de moyens, pas de résultats!

Sur ce, au-delà de tout cela, heureuse saison de reproduction et belles couvées à tous!

 

 

 

Laisser un commentaire