Le poulailler: confort pour les poules… ou pour les parasites?

Attention au poulailler, c’est le logement de vos poules! De lui dépendra leur sécurité, leur bonne santé, leur confort… bref, le choix du poulailler est très important pour le bien-être de vos protégées, et mieux elles se portent, mieux elles pondent !

La taille : cela va dépendre du nombre de poules, mais il suffira qu’elles puissent y loger côte à côte pour la nuit. La journée, sauf en cas d’intempéries, elles seront dehors.

Il va falloir prévoir des situations dans lesquelles vos poules vont devoir trouver refuge dans le poulailler :

          – La chaleur : en effet au -dessus de 26 degrés, le métabolisme de la poule en ponte ne va plus fonctionner de manière optimum. Une poule ne craint pas le froid, mais la chaleur, oui ! Il faudra qu’il puisse faire moins de 26 degrés à l’intérieur même en plein été, c’est-à-dire que même à l’ombre, sans espace isolé, il fera bien trop chaud pour elle !

         –  L’humidité : les poules ont horreur de l’humidité. Elles ne pondront pas les pattes dans la boue. Et si l’humidité dehors est trop élevée, elles pourront développer des rhumes et autres atteintes essentiellement respiratoires. Elles doivent pouvoir se réfugier dans un endroit sec.

          – Les courants d’air. Les poules ne supportent pas bien les courants d’air, et alors en cas de courant d’air humide, elles ne seront pas à l’aise du tout ! Cela peut aller d’un arrêt provisoire de la ponte à des « rhumes » voire + grave…

Ce refuge où vos poulettes vont se cocooner la nuit, ainsi  qu’en cas de canicule… elles vont y passer plus de la moitié de leur vie ! Il faut savoir qu’il y a peu d’animaux plus pathogènes qu’une poule. Elles vont attirer les prédateurs, mais aussi les parasites. Ces petits derniers font bien + de dégâts que les renards ou les fouines. Il y aura forcément l’installation de poux à gérer. Il y en a différentes sortes. Ils se développent naturellement sur vos poules, et vont également être véhiculés par les rats, les souris, les oiseaux tels les tourterelles ou pigeons qui viendront se régaler des restes de céréales.

Vous l’aurez compris, pour un confort de ces demoiselles, pas de soucis vétérinaires, et une ponte optimale il faudra un poulailler :

  •           Sécurisé contre les prédateurs
  •           Hygiénique afin de maintenir les parasites sous contrôle
  •           Très bien isolé
  •           Etanche
  •           Avec une litière absorbante

Vous allez trouver dans le commerce de vastes collections de poulaillers en bois. Ils ont l’avantage d’être esthétiques… et c’est à peu près tout!

Pour avoir une vraie isolation, il ne faudra pas être en dessous de 35 mm d’épaisseur de lattes. Ce sera assez difficile à trouver, et assez onéreux, mais en dessous, il y aura forcément un impact sur vos poulettes. Avec un peu de chance, elles ne seront pas souvent malades, mais ne seront pas confortables, surtout en cas de pluies pendant plusieurs jours, ou de périodes chaudes d’été : vous allez observer une rupture de ponte cumulée de plusieurs mois par an, et un arrêt plusieurs années trop tôt. Leur santé, leur confort, leur empressement à se reproduire (pondre) sera forcément impacté.

C’est le cas de la majorité des familles qui ont des poules avec un poulailler peu adapté. Nous recevons régulièrement des appels en été et en hiver pour des troubles de santé, de ponte etc… alors qu’elles semblent visuellement bien logées.

Chez les professionnels de l’aviculture, vous ne verrez pas de bois dans le logement des poules. Ce n’est pas assez bien isolé, garde l’humidité, présente un nid rêvé pour les agents pathogènes et les parasites de toutes sortes. Vous ne pourrez pas facilement le lessiver, les poux adoreront les recoins des lattes.

Pourtant, c’est ce que les enseignes de grande distribution et les sites (98% sont des sites de dropshipping) vous proposeront. Quasiment tous les poulaillers commercialisés viennent de Chine, et vous allez même trouver plusieurs jolis modèles qui coûteront moins cher touts faits que si vous les fabriquiez vous-mêmes ! Et toujours en bois bon marché, très fin… bref, pas d’intérêt pour vos poulettes ou sur du long terme.

Alors quelle alternative ?

  •           Vous allez trouver des poulaillers en plastique style Omlet. Le design plaît ou déplaît, mais la matière, si elle n’est pas le top en isolation, a le mérite de permettre une hygiène rapide, facile, et un milieu peu propice aux agents pathogènes et autres parasites si le nettoyage est fait correctement et régulièrement.
  •           Kerbl est une marque allemande qui propose des poulaillers en matériaux recyclés (60 % de plastique et 40 % de bois). Ils sont plutôt bon marchés, l’isolation est un peu mieux que les poulaillers bois, le maintien de l’hygiène y est + facile et efficace. Ils ont l’avantage de ressembler visuellement à des poulaillers bois et donc de s’intégrer facilement dans votre jardin familial.
  • Une nouvelle gamme de poulaillers en HPL. Ils sont hyper légers et très faciles à monter. L’isolation sera équivalente à un poulailler bois classique, il faudra donc certainement regarder de près comment l’optimiser, mais au-delà de cet inconvénient récurrent, le maintien d’une hygiène optimum est appréciable.
  •           Le top du top, c’est ce que les professionnels utilisent tous : des poulaillers en panneaux sandwich : ce matériau est imbattable en termes d’isolation, il est léger, et les parasites en ont horreur. Isolation, hygiène, et légèreté, ce sont les seuls que nous connaissons qui aient carton plein!

Le souci est que les fournisseur ont des gammes pour les professionnels, et les professionnels qui ont des parquets d’une dizaine de poules ou moins… il y en a très peu ! Les bâtiments les + petits commencent en général à 30m2.

Nous faisons partie des quelques élevages professionnels qui avons aussi besoin de petites surfaces . Vous pouvez remarquer chez nous que les lots de plusieurs centaines de poules sont munis des “gros” bâtiments. Les poules pondent toute l’année de manière optimum. On les déplace régulièrement sur un emplacement vierge, et c’est repart. Aucun nettoyage! C’est un vrai bonheur!

Et depuis peu, nos parquets de reproducteurs en sont équipés aussi. On ne les a trouvé nulle pas à la vente, nous les avons donc conçus nous-mêmes.

Depuis début 2020 nous en proposons à la vente avec la garantie qu’il sont pensés et conçus de manière optimum avec toutes les contraintes et le cahier des charges que nous avons passé en revue minutieusement.

Il y a l’équivalent commercialisé en exclusivité unique sur la ferme de Beaumont : https://www.fermedebeaumont.com/poulailler-finlande-p-12499.html

Ils restent onéreux, les frais de port pèsent également lourd dans le tarif.

Nous proposons donc notre modèle pour environ moitié moins cher en rapport tarif/dimensions. En effet, il s’agit pour nous d’un petit atelier de production essentiellement pour répondre à la demande de nos clients. Notre région est particulièrement touchée par la chaleur estivale, et par les invasions de poux dûs à l’alternance d’épisodes de pluies diluviennes et de période de hausse des températures… les conditions idéales pour reconstituer des armées de parasites!

Vous avez également la possibilité de les fabriquer vous-mêmes si vous avez les outils adéquats. La conception est simple mais il faudra compter 2 jours de travail. Vous trouverez les panneaux et cornières chez Point P, ou encore la SIMC. Il faudra prévoir des aérations, perchoirs, dans l’idéal des poignées pour le déplacer, ce qui est très pratique pour nettoyer.

Ces poulaillers équipent désormais nos 10 parquets. Ils sont conçus pour accueillir jusqu’à 15 grosses poules.

Pour le déplacer, comme ils sont très légers, chacun se met d’un côté on soulève, on décale, on ramasse la litière souillée qu’on met dans les plantes… et on remet à sa place. Cela prend 1 minute, et difficile de faire plus propre et sain!

Laisser un commentaire