Quelques idées reçues à la vie dure!

Même parmi les éleveurs les + habitués, on va trouver bon nombre d'idées reçues bien ancrées.

Peut-être que celles-ci vont aussi vous étonner.

En voici quelques fréquentes:

  1. Les mélanges de céréales apparentes sont plus naturelles et meilleures pour nos poulettes...

Voici les mélanges de céréales "pondeuses", les + vendues. Elles sont appétentes et plutôt bon marché.

Voici les céréales "pondeuses" sous forme de vermicelles:

Ces dernières sont bien moins sexy... et semblent en effet bien moins naturelles.

Mais qu'en est-il?

Eh non, il n'y a pas un industriel, un jour, qui s'est dit "pourquoi on ne fabriquerait pas un aliment tout chimique et + cher? On inonderait le marché agroalimentaire des volailles... et on deviendrait riche!

Ce qu'il s'est réellement passé: une armée de scientifique s'est penché sur de vrais problèmes relevés par des éleveurs professionnels:

Les poules doivent avoir au moins 14% de protéines, donc un max de protéagineuses afin d'être en super santé et d'avoir assez de matière première pour fabriquer un nombre optimum d’œufs. Or voici les principaux problèmes:

  1. Les protéagineuses, qu'est-ce que c'est? En majorité pois, soja, féveroles... que des céréales qui ne sont pas très appétissantes. Présentez à un enfant une assiette de haricots verts, et une assiette de frites... laquelle sera plus riche en vitamines et sels minéraux? Et laquelle ils risquent de préférer?... Eh bien vérifiez, les mélanges de céréales apparentes ne contiennent en général que des céréales "pauvres", bon marché mais très peu riches en protéines (blé, maïs, orge). Quand on sait que le blé, c'est de la cellulose, le maïs, un max de lipides déconseillé pour optimiser la ponte, et l'orge, une céréale bon marché mais sans intérêt protéique... on a un aliment sexy, appétissant, bon marché... mais qui ne remplit pas ses promesses nutritionnelles. Regardez l'étiquette qui récapitule la composition: on atteint rarement les fameux 14%!
  2. D'autre part, les poulettes elles trient! En fonction des goûts de chacune, certaines vont se gaver de maïs, d'autres vont préférer le blé... bref, aucun contrôle possible sur l'équilibre de la ration!

En conclusion, les aliments pondeuses sous forme de vermicelles, qu'est-ce que c'est? Ni plus ni moins que des céréales naturelles (à moins d'acheter une marque qui propose un aliment additionné d'hormones et d'antibiotiques, de colorants et autres substances mais c'est bien rare en fait!). Il suffit de regarder la composition. En général ce ne sont que des bonnes choses. Sauf que nos poulettes ne peuvent pas trier. Elles vont donc en absorber des quantités + raisonnables, sans gaspillage, et avec un équilibre nutritionnel maîtrisé.

Vos poulettes mangent des céréales en mélanges? Leur ponte vous semble satisfaisante? Faites le test, et vous verrez pourtant une vraie différence!

2- Les poules de naines et les grandes races ne vont pas dans le même poulailler

Et pourquoi? Pourquoi stresse-t-on naturellement + lorsqu'on introduit une poule naine dans un poulailler où il y a déjà plusieurs poules de grandes races? Certains d'ailleurs n'essaieront jamais.

Et bien la raison est... bien humaine. La notion d'associations par races et ressemblances de types dans une même espèce est une représentation issue de notre sensibilité propre. En réalité, les poules se fichent bien de la taille la couleur, la variété des poules qui lui sont présentées. Le fait qu'elles s'entendent ou pas ne sera qu'une question de tempérament et d'individus. Une poule naine pourra avoir assez de caractère pour être dominante dans un groupe de grandes races, tout comme une grande race au milieu de naines pourra ne pas être acceptée. L'éthologie n'est pas une science exacte mais l'étude du comportement d'individus au sein d'un groupe. Comme pour tous les autres animaux grégaires, il va y avoir des affinités, des heurts, des conflits de territoire... cela indépendamment des caractéristiques aléatoires des individus en présence.

Si l'on est + habitué aux chiens, cela est + facile de le comprendre: ce n'est pas parce qu'on introduit un berger allemand avec un autre qu'ils vont forcément devenir les meilleurs amis. Ca peut même être tout à fait l'inverse! Et puis on pourra introduire un teckel, et ils deviendront inséparables! Pas possible donc de savoir ce que cela donnera, ce qui est certain, c'est qu'il n'y a aucune contre-indication particulière. Notez cependant qu'introduire plusieurs individus au sein d'un groupe déjà existant évitera l'effet "souffre-douleur".

2- Il faut protéger les poules du froid

Oui et non!

En fait, les poules ne craignent pas le froid. Elles sont équipées d'un plumage imperméable, chaud, et d'un sous-plumage très dense. Par contre elles craignent la chaleur, l'humidité, les courants d'air, le manque d'aération... Et 80% des problèmes que l'on va rencontrer dans la vie d'une poule viennent d'un poulailler pas assez isolé ni bien conçu. En fait, la quasi-totalité des poulaillers bois proposés à la vente. Leur épaisseur, leur conception, leur qualité, leur taux de maintien d'hygiène... rien ne permet d'envisager sereinement de faire traverser les saisons à vos poulettes. Vous savez, tous les petits problèmes qui pourrissent la vie: corizas, invasions de poux, problèmes intestinaux, ronflements, oeils gonflés, abcès, gales des pattes, parasites divers...Pour preuve, regardez ce que les professionnels utilisent. Assurément pas du bois! Vous aurez beau nourrir à la perfection vos animaux, nettoyer régulièrement leur habitat, et dépenser des fortunes en préventions et soins... rien ne vaut un poulailler bien conçu et de bonne qualité.

Vous pouvez nous contacter pour des conseils, ou contacter les professionnels avicoles de votre choix, nous ne sommes affiliés à aucun, et ils ont maintenant presque tous des gammes adaptés pour de petits cheptels.

Voilà pour ce petit tour des quelques idées reçues les + ancrées. Avez-vous découvert également que vous aviez des pratiques ou croyances populaires erronées? Faites-le savoir en commentaire!

Et pour les personnes intéressées pour avoir toutes les clés pour bien réussir à optimiser la bonne santé de vos poulettes, les soigner, et tous les trucs et astuces que vous ne trouverez nulle-part ailleurs... nous vous conseillons les excellents ouvrages des Editions Chaudan, rédigés par l'incontournable spécialiste avicole Amélie Toncas. Elle nous fait profiter de ses recherches et expériences de manière complète, pointue et accessibles. Un pur régal et des outils incontournables pour gérer efficacement son poulailler.

Elle propose ses livres en une édition Ebook très bon marché et très complète, en + en promo ICI.

N'hésitez pas à nous contacter pour toutes vos questions.

 

 

Laisser un commentaire